Catégories
Création JdR

JdR les Chroniques de Nebomore

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est archipelia-cover.jpg.

Peux-tu nous présenter l’univers des Chroniques de Nebomore

Les Chroniques de Nebomore est un univers médiéval-fantastique se voulant réaliste et surtout cohérent. L’univers est centré autour de l’Empire d’Ebène où les joueurs évolueront. Il puise son inspiration dans notre Moyen-Âge et surtout dans le Saint Empire Romain Germanique. Nous sommes alsaciens et il est possible que notre environnement se retrouve quelque peu dans nos décors et notre imaginaire. Nebomore est ainsi un univers vaste et complet disponible sur notre site web. Il s’accompagne de règles simples, libre à vous de les utiliser ou d’en changer. Le principal atout des Chroniques de Nebomore est son univers et les messages qu’il porte.

Unis face au Nord, Ensemble dans la Mort” Devise impériale

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est jdr-archipelia-home-1024x538.jpg.

La vie dans l’Empire d’Ebène

Plus qu’un foyer, l’Empire est au cœur de la vie sociale des joueurs comme des personnages de l’univers. Il se fonde sur des règles et une hiérarchie stricte parfaitement intégrée par chacun de ses citoyens. Tous lui ont d’ailleurs voué deux ans de leur vie pour effectuer leur service militaire ou civil. La marque au fer rouge sur leur avant bras, symbole de leur citoyenneté, est ainsi la preuve de leur appartenance à la société. Cette dernière se compose de trois classes, le Peuple, la Bourgeoise et la Noblesse. Si c’est bel et bien la Noblesse qui occupe les postes les plus importants du pouvoir, la Bourgeoise monte de plus en plus en accumulant capitaux et influence. Pour terminer sur la vie quotidienne au sein d’Ebène, tout fonctionne en réseaux. Les villes et villages sont interdépendants de même que les citoyens qui ne vivent que pour servir l’Empire. Seuls les joueurs échappent, en quelque sorte, à cette règle.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est jdr-archipelia-perso-1024x1024.jpg.

Du point de vue du joueur

Pour les joueurs, ils ont le choix entre trois grands groupes de classes. Ils choisissent ainsi entre accorder de l’importance à leur pouvoir, leur foi ou leur sens de la débrouille. Dans le premier cas, ils peuvent être des bretteurs, des bourgeois ou des sorciers. Chacun utilisant son pouvoir propre pour asseoir sa réputation et assurer sa renommée. L’argent pouvant ici se révéler aussi précieux que le maniement des armes ou de la magie. Le deuxième groupe se compose de chevaliers, exorcistes ou médecins. Les deux premiers sont des prêtres assermentés, les derniers des hommes de science allant de par le monde. Quand au dernier groupe il se compose de voleurs, bardes et sorceleurs. Il faut ici différencier les sorceleurs des sorciers. Si tout deux peuvent maîtriser la magie, leur rapport à son apprentissage diffère. La magie en Ebène est particulièrement contrôlée, sous la houlette de l’armée même. De fait, les sorciers ont généralement trouvé un moyen d’éviter ce contrôle au prix d’une certaine instabilité dans leurs pouvoirs. Là où les sorceleurs ont la permission officielle de parcourir le monde en échange de pouvoirs limités, mais d’une plus grande connaissance théorique.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est jdr-archipelia-perso-2.jpg.


Du point de vue du meneur

Pour les maîtres du jeu, notre site regorge d’informations et de conseils. Sous forme de textes à part ou d’aides de jeu, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour découvrir et faire découvrir tous les secrets de l’univers.

Les règles

Les règles adoptent un système classique : attribut + compétence. L’idée étant d’additionner ses deux scores, quand c’est possible, et d’obtenir un résultat aux dés qui leur soit inférieur. Il faut pour cela lancer deux dés de 10. Dans le cas où un joueur ne disposerait pas de la compétence adéquate, seul l’un de ses attributs serait alors utilisé. Toutes les règles ainsi que les fiches personnages sont présentes sur le site.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est archipelia-creature.jpg.

L’Association Nebomore

L’univers a commencé à être développé en 2014 par Robin “Mestre” Effulgens et Mathieu “Maphis” Sigwalt. Le site internet et la page facebook ont été lancés en 2015. Puis au fil des années et des parties de test entre amis, quelques personnes se sont greffées au projet de création. Les Chroniques de Nebomore ont donc commencé à se faire connaître aux environs de Strasbourg, en dehors des cercles intimes des créateurs, notamment grâce aux conventions et bars à jeux. Si bien qu’une association de jdr a été créée autour du projet en juillet 2019. Elle réunit aujourd’hui une trentaine de rôlistes et organise de nombreux événements en Alsace et alentours. La forme associative permet de mettre en commun des qualités complémentaires pour porter des projets ambitieux. Illustrateurs, experts en informatique ou en communication, réseaux d’influences ou encore diplômés d’Histoire médiévale se retrouvent maintenant au service de la gloire de l’Empire d’Ebène !


Les projets

Le projet phare de 2020 est la préparation d’un kit d’initiation qui sera proposé en financement participatif sur la plateforme Ulule d’ici quelques mois. Version condensée de l’univers, prenant uniquement l’essentiel pour pouvoir atteindre MJ et joueurs néophytes, le kit d’initiation est un projet associatif qui pourra lancer les créateurs des Chroniques de Nebomore dans le monde de l’édition et de la publication.

Les autres projets de l’Association Nebomore pour 2020 :

– Développer les parties de jdr en ligne sur notre serveur Discord.

– De nombreuses conventions et parties publiques.

– Effectuer une refonte du bestiaire de l’univers.

– Réaliser quelques vidéos YouTube en lien avec l’univers.

– Créer une application mobile.

– Pourquoi pas lancer une chaîne Twitch et une page Tipeee.

Sur le net

Notre site : https://lcnjdr.fr/

Notre page facebook : https://www.facebook.com/lcnjdr/

Notre Discord : https://discord.gg/yYZ4Zms

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est partie-archipelia-1.jpg.

Catégories
Création JdR

Fant-Easy – Système universel Med-Fan

René, peux-tu nous présenter Fant-Easy ?

Fant-Easy est un système universel pour univers médiéval-fantastique. Bien que je développe, également, mon propre univers, il n’en fait pas référence pour pourvoir être utilisé pour tout univers perso, où issu d’autres jeux du commerce.

Quels sont les spécificités de Fant-Easy?

Fant-Easy est un système de règles pour jeu de rôle médiéval fantastique sans classe ni niveau avec seuil de blessure (pas de sac à PV). Magie freeform sans liste préétablie de sorts. Création d’une unité de personnages (guilde, confrérie, compagnie…, etc.) qui est gérée par le groupe de joueurs. » Il y a une jauge unique, les points d’énergie (PEN) qui servent autant de points de vie, de points de magie, d’action, de stress, d’adrénaline ou de fatigue. Les joueurs peuvent les dépenser pour améliorer leur réussite sur leurs jets de dés. C’est une ressource à gérer autant qu’un pari sur leur chance de réussite sur leurs actions.


Du point de vue du joueur

Ce que l’on veut, dans les limites de l’univers proposé par le Mj. On peut facilement transposer les classes, sorts, dons d’autres jeux, si l’envie vous en dit où partir dans une création totalement libre. Pour les peuples, ce sont les grands classiques de la fantasy : Humain, Elfe, Nain, Halfelin, Gnome, Demi-elfe, Demi-orques, Gobelins et les Fayes (qui regroupe les Lutins, Farfadets et Leprechauns)

Le jeu est plutôt prévu pour la low fantasy, la magie reste rare et dangereuse (elle peut attirer des créatures venant d’autres plans si le lanceur de sort venait à se faire « repérer ») Le jeu est fait pour les joueurs qui aime le roleplay et des Mj qui préfère un système basé sur la même mécanique sans devoir chercher des points de règles précis dans un gros bouquin.

IL n’y a pas de niveau, donc la progression se fait via « l’achat » d’amélioration de compétences, de talents, de PEN ou de points de destin grâce aux points d’expérience qu’on gagne à la fin de chaque partie sur la base d’objectifs à atteindre, du respect de la croyance de son personnage…, etc.


Du point de vue du meneur

Il y a trois attributs ; Action, Réflexion et Présence. Le joueur choisi lequel des ce trois attributs il veut mettre en avant, ça sera son Attribut Haut (H), un autre où il sera moins doué, ce sera son attribut Bas (B) le dernier sera le Médian (M) Il y a 9 compétences, attachées 3 par 3 à chaque attribut.

Ses compétences ont un score qui représente le résultat à atteindre avec le jet de 3d12. Chaque dé donne un résultat indépendant des deux autres. Il y a donc trois résultats, un Haut (H), un Bas (B) et un Médian (M).  Le dé attaché à son attribut est appelé dé référent, c’est celui-là qu’il faut prendre en compte pour la résolution de l’action. Le dé H pour l’attribut H, le dé B pour l’attribut B et l’attribut M avec le dé M.

Les Pj sont défini par des talents qui offrent un quatrième dé à lancer quand un talent s’applique à l’action. Le joueur choisi alors les 3 meilleurs résultats des 4 dés pour définir les dés H, M et B.

La lecture du dé est directe, on ne modifie jamais le résultat du dé référent. C’est le score à atteindre qui est modifiable. Il dépend du score de la compétence testée qui peut être minorée par un avantage et majorée par un désavantage. Les joueurs peuvent dépenser des points d’énergie (PEN) pour diminuer le score à atteindre. C’est tout pour le système de base. Il y a des options que le Mj est libre d’utiliser ou pas.

Le système de magie est freeform également, on défini un sort par ses 5 aspects ; L’Effet, l’Impact, la Portée, la Zone et la Durée. Ces 5 aspects combinés vous donnent un nombre de PEN à dépenser. Il faut réussir à obtenir un score de 21 en additionnant les résultats de 3 des 4 dés lancés (4 vu qu’il faut un talent « magique » pour pouvoir lancer un sort). Un système de « relance » complète les chances d’arriver à ce score de 21.

Il y a encore d’autres subtilités dont je vous laisserai le plaisir de découvrir une foi le jeu sorti (ce qui devrait l’être pour l’été)


A qui s’adresse Fant-Easy ?

A des joueurs qui n’ont pas envie d’être limité par un carcan (Classes – dons – liste de sorts) et qui veulent sortir des sentiers battus du med-fan. A des Mj qui veulent être libre de moduler le système de règles à leur vision et à leur univers.


Qui est derrière Fant-Easy ?

Si nous étions trois à la base à vouloir commencer cette aventure, je me suis retrouvé seul pour tout faire, juste un des deux autres qui participe aux play-test, le dernier à prit un abonnement à Netflix…

Donc, j’écris, j’expérimente, je fais la mise en page, je crée la couverture et je mets le tout sur lulu.com.

J’ai déjà écrit plusieurs livres sur mon univers (d’autres sont prévu ou déjà commencé), un roman est paru également et un second est en cours d’écriture.

Fant-Easy: de l’idée de base à aujourd’hui.

Ça fait plus d’une dizaine d’années que je tests des systèmes que je développe qui ne me conviennent pas finalement. Je suis reparti d’une feuille blanche avec des objectifs clair et des partis-pris que je devais garder tout au long de la création du jeu, ce qui en fait sa cohérence et sa jouabilité. Il reste sans concession, il plaira ou pas mais garde une réelle identité. Le corpus général a été écrit en quelques semaines et était prés en septembre 2018. Depuis ce ne sont que des play-test avec des ajustements du système de base et les options à valider ou pas. Le confinement fait que la fin des play-test se fait via discord, mais ce n’est pas plus mal, on voit d’autres choses qu’on n’aurait pas vu autrement. Le jeu devait être prés pour le Troll estival du mois d’août. Il le sera, mais j’ignore si la convention aura bien lieux.


Quelles sont les perspectives de Fant-Easy pour les mois à venir ?


Fant-Easy sortira en deux versions, une version dite « normale » qui reprend l’intégralité des règles, des exemples, mais aussi de réflexions sur mes choix de gamedesign. Je trouve qu’en expliquant pourquoi on fait les choses, pourquoi on choisi ou pas telle ou telle direction, on en comprend plus facilement son utilité et son utilisation. Cette version voit aussi les options dont le Mj dispose et comment faire l’adaptation d’autres jeux med-fan à Fant-Easy. Une autre version « Unexplained Version » qui reprend exactement le système dans son intégralité mais sans les choix de Gamedesign et les options du Mj. Le Fant-Easy en moindre pages, comme je l’appelle, pour retrouver plus facilement un point de règle précis.

Il y aura ensuite un « compagnon » donnant du matériel complémentaire pour le jeu et une version Fant-Easy Old School, pour adapter le jeu au « grand ancien »

Le jeu dispose déjà d’une version contemporaine le « Modern D12 » car Fant-Easy à donné naissance à un système générique le « D12 Système » déclinable a l’envie pour d’autre univers ou type de jeu. Ces versions ne sont pas encore parues, car je consacre mon temps actuel sur Fant-Easy.

Un autre jeu « Black Out » est en phase de relecture avant publication et est aussi basé sur le D12 Système issu de Fant-Easy. En fait, je pense avoir trouver mon système pour pouvoir tout jouer.